THE TIME YOU ENJOY WASTING IS NOT WASTED TIME
"Bertrand Russel"

vendredi 13 mai 2011

12 of 12 de Mai 2011


Le "12 of 12" est un projet initié par Chad Darnell qui consiste à prendre 12 photos le 12e jour de chaque mois, relatant plus ou moins la journée des participants. Ce projet est ouvert à tous, il vous suffit de relier votre billet sur le site de Chad, ce qui permet aux autres participants de venir vous visiter, et vice et versa.

***
Donc ce mois-ci, les fins renards que vous êtes constateront sûrement à première vue que mes sujets sont un tantinet éloignés des Laurentides. Effectivement, je ne peux rien vous cacher. J'ai pris ces photos à Cape Haterras, en Caroline du Nord. Plus précisément à Buxton en plein où pointe la flèche verte. Non, je ne vous écris pas ceci à bord d'un canot d'un sauvetage, je suis bel et bien sur la terre ferme! (juste à agrandir la mappe pour constater) 

So, as I was explaining to my 4 or 5 french followers, I came alllll the way down from the Laurentians, in the province of Québec, Canada, to Cape Hatteras, North Carolina to do my 12 of 12. 
Kidding... it happens I was already here... (anything to make myself looking interesting). My pictures have been taken in Buxton, right underneath the green arrow.

Agrandir le plan



Cliquez sur les photos pour agrandir
Clic on pictures for enlargement

Photo 1
Ça, c'est la vue de la maison que nous louons à Avon. Cette étendue d'eau est le Pamlico Sound, entre le continent et la bande de terre qu'est l'île de Cape Hatteras, ou Outer Banks. Même avec mes jumelles, je distingue à peine l'autre rivage. Il y a environ 60 kilomètres entre les deux rives. C'est-y assez bleu? Wouh! Allons à ce fameux cap!

This is the view of the Pamlico Sound from the house we're renting in Avon. There is about 40 miles of water between us and the continent. I was really pleased to see that nice blue sky for my 12 of 12! Let's go see this famous cape!


Photo 2
C'est pas un beau sourire, ça? 
Cette tortue s'est laissée photographier de tout bord tout côté. Elle était dans un étang avec des dizaines de ses congénères. Il y en avait une vraiment gigantesque qui restait dans l'eau à une distance qui ne me permettait pas de la photographier. C'était comique de ne voir que des petites têtes partout sortir de l'eau.

A big smile for the camera!
She seemed really happy to have her pictures taken.  There were many of them in this swamp. Dozens of little heads here and there.


Photo3
Bon. Pas très exotique, mais elle insistait vraiment pour se faire photographier elle aussi.

AND PARTRI-IDGE IN THE PEAR TREEEEE!!
Oups, not exactly... hum!


Photo 4
Ça, c'est ce qui me met en beau joalvert! Crisss!! Ramassez-vous, bande de colons!!
Arghhh!

This, I can hardly comment... it is a shame. I hate us. I came back home with my pockets full of plastic bottle caps found on the beach!


Photo 5
Cette vieille mouette a une aile brisée. Pas certaine qu'elle va vivre encore longtemps. Comment se nourrir, si elle ne peut plus voler?

Poor old thing with a broken wing. Sigh...


Photo 6
Dunes, végétation, océan. 
Ces dunes sont protégées et on ne peut y gambader avec insouciance. Ce sont des zones de nidification pour les oiseaux. Et ils sont nombreux, croyez-moi! Dommage que le son ne vienne pas avec les photos!
En plus il y a beaucoup d'espèces d'animaux qui y rôdent, car j'ai vu des traces de toutes les sortes. Jusqu'à des traces de chevreuils, qui, aussi surprenant que cela puisse paraître, sont assez nombreux sur l'île de Cape Hatteras.

Sand dune, vegetation, ocean.
You'd be surprised to see how many species are living in this landscape. I have seen many tracks on the sand. Even deer ones. There are many of them here. But the dunes are in fact a protected land where no one can walk. It is a nesting area for birds. And they are a lot, believe me!


Photo 7
Pas très exotique encore une fois, mais ce carouge à épaulettes a tout fait pour attirer mon attention. Je sais ce qu'il faisait... quand je me suis approchée sur le sentier, il est sorti en trombe d'un bosquet et est allé se juquer sur cet arbuste en me chantant des bêtises à pleine tête. Il a créé une diversion pour m'éloigner de son nid. Rusé, va!

This one made all he(she?) could to make me walk away. I was to close from his(her?) nest. So he(she?) flew a few meters away and was singing non-stop to distract me. All this for nothing, because I would have never guess where his(her?) nest was anyway!


Photo 8
J'adore ces aigrettes! Il y en a plusieurs partout sur l’île.

Egret, you call them? There are many of them here.


Photo 9
Le phare de Cape Hatteras. Comme l'île se fait éroder au fur et à mesure du passage des ouragans, il a dû être déplacé 900 mètres dans les terres en 1999, et depuis, la rive a été érodée de 450 mètres...

The Cape Hatteras lighthouse. They had to remove it back 900 meters in the land in 1999, and since, with all the hurricanes, the land lost an other 450 meters!


Photo 10
Les motifs que crée la lumière sur l'eau. Je ne me lasse pas de regarder ces formes changer. Je regarde ça avec la même fascination que certains ont à regarder du pop corn éclater dans le micro-ondes. Personnellement, je préfère la lumière sur l'eau...

Isn't it fascinating to see the shapes created by the lignt on the water? I could watch this for hours...
Well... let's say many minutes.


Photo 11
Et voilà, de retour à la maison avec la vue sur le sound.
J'ai pris des photos à tous les soirs depuis deux semaines. Malgré ce que certains diront, non, ce n'est pas toujours la même chose! Bon!

Back to home. This is our view at night.
I took pictures every night since two weeks. Never the same light, never the same sky...


Photo 12
Et une autre soirée télé à regarder des épisodes de Mad Men! 
Je trouve déjà la télé royalement plate chez nous, laissez-moi vous dire que ce n'est guère mieux du côté américain! Autant que possible, je me pointe ici avec un stock de dvd à visionner.

An other night watching episodes of Mad Men! Yeah!
Television is SO boring, I never come here whitout a pile of dvd to watch.

***

Pour faire suite à ma photo no.4, et pour nous sensibiliser encore un p'tit peu plus sur les ravages que notre espèce fait sur cette planète (il y en a tellement, et je sais que vous êtes déjà sensibilisés à la plupart d'entres eux), j'aimerais attirer votre attention sur l'oeuvre d'un photographe nommé Chris Jordan. J'ai été dégoûtée de nous, lorsque j'ai vu ses photographies. Vous allez voir des bébés albatros morts de nos mauvaises habitudes, de notre bêtise, de nos mains. Et il n'a rien "arrangé", touché, aucune mise en scène. Il n'a fait que photographier ce qu'il a vu.

Mais comme on dit, une image vaut mille mots, et il a plusieurs images à montrer... Et le plus surprenant dans tout ça? Ces images viennent des Îles Midway, un petit atoll de 6,2km carré, perdu dans le Pacifique Nord. Ayoye! Si vous suivez le lien pour ces îles, allez à la section "environnement" pour comprendre les photos.

Désolée de vous laisser sur une note aussi sombre, mais quand je vois toute cette beauté qu'est la nature, les animaux, les paysages variés que j'ai eu la chance de voir de mes propres yeux au fil des années, je me désole à savoir que nous sommes en train de tout scrapper ça allègrement. Vraiment.


If you are still reading this post, regarding my picture number 4, I'd like to bring your attention on the effects of our bad habits by showing you the work of the photographer Chris Jordan. What you'll see is very shocking, and we have no choice but admit that this il all our fault. You'll see baby albatros dead because of our stupidity. Nothing have been arranged or touched to make these pictures. This is all natural. Well... I'm missing words here...


All this is happening in Midway Atoll, a little place of 6.2-km², lost in the middle of North Pacific Ocean. If you follow the link of the atoll and read the "envrionmental issues" section, you'll anderstand a bit more the pictures of Chris Jordan. Terrible.


Sorry to leave you on this sad note, but we all have to think about our behavior. And the way we manage plastic! The earth is beautiful, nature is beautiful, why do we have to ruin it?

Bonus shot

video

dimanche 1 mai 2011

Question existentielle


Quelqu'un peut-il m'expliquer comment ça se fait qu'à toutes les fois que le professeur Bruce Banner se change en Hulk sa chemise se pulvérise et que son pantalon s'ajuste miraculeusement à sa nouvelle taille? Hmmm? C'est ben beau le spandex, mais quand même!

Remarquez, loin de moi l'idée de vouloir voir sa grosse(?) quéquette verte...