THE TIME YOU ENJOY WASTING IS NOT WASTED TIME
"Bertrand Russel"

mercredi 30 juillet 2008

SOS CUISINE

Vous n'avez aucun talent culinaire? Vous êtes absolument sans imagination face au contenu de votre garde-manger? Par surcroît, vous n'avez pas beaucoup de temps à investir dans la fabrication de vos repas? Vous avez à gérer un budget de façon très serrée? Mais vous devez tout de même manger, et bien, si possible? Mais vous êtes mes clones!!! Vous êtes végétariens? Omnivores? Vous avez des allergies? Des intolérances alimentaires? Vous voulez exclure certains groupes d'aliments de votre menu (genre les poissons)? Vous voulez connaître le nombre de calories absorbées par portion? Le prix de vos petits plats par portion? Qu'à cela ne tienne, tout est possible! Vous pouvez vous faire élaborer un menu personnalisé à chaque semaine, en fonction des aliments en spécial dans les chaînes de supermarchés. Vous préférez acheter des produits locaux? Fallait le dire! Vous pouvez recevoir vos menus en fonctions des produits disponibles dans les marchés publics de votre localité! Car ce site est une base de données à l'étendue du Canada. Juste à remplir un formulaire à l'inscription sur le site de : SOS Cuisine, et hop! Vous recevrez un courriel à chaque semaine vous signalant que votre nouveau menu vous attend sur ce site en question! C'est-y assez merveilleux! Personnellement, cela fait quelques mois que je m'y suis abonnée. Je n'en fais quand même pas une religion, j'ai testé seulement quelques recettes (on ne change pas sa nature profonde si facilement). Mais bon... c'est l'été, les terrasses sont attrayantes, et tout et tout... Sauf que c'est un site vraiment génial, regorgeant d'une multitude d'informations sur des techniques culinaires. Vous pouvez aussi y élaborer votre propre livre de recettes en y ajoutant vos préférences parmi les menus proposés. Ce qui me plaît par-dessus tout, c'est que je peux consulter tous les spéciaux de la semaine dans toutes les grandes chaînes d'épicerie, en un seul coup d'oeil!! La cheap en moi ne se peut plus! J'vous le dis, cela m'a presque donné le goût de cuisiner! En tout cas, c'est 100 fois mieux que mes expériences personnelles... And you'll never guess what! It is also available in englishhhhh! Is'nt it won-der-foul-le!

mardi 29 juillet 2008

lundi 28 juillet 2008

Cuisinons au chalet


Quoi de mieux qu'une escapade dans la nature, loin de tous ces vacanciers qui envahissent l'hôtel par les temps qui courent. Il n'y a rien comme la quiétude d'un petit chalet sous les arbres avec vue sur ce grand lac, parc d'amusement de l'Homme. Mais ce petit chalet n'est plus très jeune. Il est même un tantinet délabré. Plus le temps passe, plus on se dit que cela ne vaudrait pas la peine d'investir temps, argent et énergie à la réfection de ce nid coquet. Ou nid à guêpes. Ou nid d'araignées. Ou nid à chauve-souris. M'enfin... c'est la nature, quoi!

Mais là, pour une fois que je me décide à faire un bon souper, presque gastronomique, et c'est pas quelque chose qui me prend souvent, oh ça non, v'là t'y pas qu'il se met à pleuvoir juste comme l'Homme allait mettre ces belles côtelettes de veau que j'ai fait mariner avec toutes ces fines herbes fraîches que j'ai sous la main. Qu'à cela ne tienne, nous montons le barbecue ce qu'il nous reste de balcon pour qu'il puisse les faire cuire à l'abri. Pendant ce temps, je vaque à mon entrée de pétoncles poêlés, alors que mes chanterelles fraîchement cueillies se font dorer dans un autre poêlon. Tout est sous contrôle sur le poêle, je peux dresser les assiettes de feuilles de laitue qui vont accueillir cette belle salade de pommes de terre que j'ai concocté durant l'après-midi. En passant, le feuillage de fenouil, c'est pas pire pantoute, dans ce genre de salade!

Puis plouc!

Plouc-plouc!

Il me pleut dessus, joalvert! Il pleut aussi sur mes chanterelles! Sauf que moi, je suis DANS le chalet!

-Chéééri! Il pleut dans mes chaudrons!!

samedi 26 juillet 2008

Oh non!

Aujourd'hui, j'ai commis un "viviannisme".

En répondant à l'homme, j'ai dit:
-Oui mais pourtant, j'ai fouillé l'armoire de fond en large!!!!

vendredi 25 juillet 2008

Comment perdre la face

En ingurgitant beaucoup de pillules, et surtout, surtout en commençant un traitement de cortisone!!

Et bien voilà... je ne chercherai pas à expliquer dans les détails comment j'en suis arrivée à ces résultats, c'est juste que comme j'avais un peu de temps à perdre (pas vraiment, mais disons que je l'ai pris), et que je me posais quelques hypothétiques questions existentielles (genre "quelle est l'importance de défendre une appartenance nationale puisque j'aurais pu naître n'importe où sur la planète?"), j'ai abouti sur un site intéressant traitant de morphologie faciale.
Les heures de plaisir à taponner sur ce site, j'vous dis pas! Des fous rires comme je m'en suis rarement procurés.

Voici le fruit de mes recherches (ce mot pouvant être interverti par : niaisages, oisivetés, inactivités ou simplement, désoeuvrement):

mercredi 23 juillet 2008

Bon voyage Frérôt!!

video

video

video

video

video

Il y a tant à voir à Paris! Promenez-vous, musardez, empruntez n'importe quelle rue, il y aura toujours une belle surprise au détour. Paris est une ville où il faut marcher, et laissez-la guider vos pas.

Amusez-vous bien!

mardi 22 juillet 2008

Quel est ce son?

Est-ce Rudolph the red nose raindeer?
La fée clochette?
Un p'tit monsieur qui joue avec sa monnaie dans le fond sa poche?
Qu'est-ce???

Ah! Mais nooon!!
C'est le contenu du sac Jean-Coutu de la fille au pied un peu long, là-bas, celle qui boîte un peu et dont on voit sa semelle Rathbeger dépasser de trois pouces derrière le talon ouvert d'une de ses mules! Oui,oui, celle qui porte une vieille paire de lunettes parce que sa tétine sur la rétine est revenue! C'est ben simple, c'est celle qui dort debout, là, parce que des crampes nocturnes aux jambes l'empêchent de dormir plus de trente minutes d'affilées! Tiens, c'est celle qui a toujours une petite ouate de scotchtapé dans le pli du coude...
Non mais quel boucan! Juste au son, on pourrait dire qu'il y a au moins sept pots de pillules pleins dans ce foutu sac!

Le cas échéant, elle, elle afficherait un score positif au test de dépistage en vue des Olympiques!
Mais quelle pourrait bien être sa discipline...

La dame (!?) en rouge

Encore une fois, une riposte:

C'est vieux,
c'est rouge
et c'est glamour.
(mais c'est pas en anglais...)
ça devrait quand même
avoir son petit effet...

;¬)

HUGZ


video


Guilda, bout de viarge!! Quand je pense que je mets des choses pareilles sur MON blogue. Adieu crédibilité. Tout mon sérieux vient de s'envoler.

À qui de droit, ce sera ma dernière riposte, pour un bout du moins. Sauf en cas de force majeure...

mercredi 16 juillet 2008

Mon moment Shirley



Ah, Shirley...
ce billet est à peine un clin d'oeil
à kékun que j'aime
"Just the way he is"
;¬)
HUGZ


video



mardi 15 juillet 2008

Résultat de biopsie

Ce matin, un téléphone de mon hépatologue pour me faire part des résultats de ma biopsie. Et on continue avec une cinquième maladie : l'hépatite auto-immune du foie!!

Ben pourquoi pas? Une de plus ou une de moins... Allez, chu capable d'en prendre! D'autant plus que mes bronches semblent recommencer à s'embourber, et que les scéances de toussage battent actuellement leur plein, avec leurs cortège de sécrétion.

Pour tout dire, j'avais un peu l'air de ça, sur le bord de mon lit, quand j'ai raccroché le téléphone :

video

Remarquez qu'avec un tel agencement de tapis et couvre-lit, n'importe quel moral finirait par être atteint!

La bonne nouvelle, dans tout ça? (M'enfin... ça dépend pour qui!) Le traitement est la prednisone. Ça, c'est ce qui me faisait marcher sur les murs et fonctionner à plein régime 20 heures sur 24, l'année dernière!

Dès la deuxième journée de traitement, ça devrait ressembler un peu à ça :

video

lundi 14 juillet 2008

RESTAURANT O'THYM

Sur la rue de Maisonneuve, presqu'au coin de Amherst, dissimulé entre les autres commerces du patelin, se trouve un des meilleurs restaurants du quartier. Il a la façade discrète, pas de grosse affiche criarde à l'extérieur, juste son nom : O'Thym collé sur la vitrine. Vitrine qui nous laisse voir l'ensemble de la salle à manger, ainsi que le menu, inscrit sur la grande ardoise tout au fond de la salle. Le contenu du menu est directement inspiré de la cuisine française, mais rehaussé des élans de créativité du chef Noé Lainesse.
Tenez, c'est lui...

video

Pour vous donner une idée de ce qui titillera vos papilles durant l'heure du midi, suivez ce lien. Si vous êtes curieux de savoir ce qui les ravira le soir venu, jetez un coup-d'oeil sur ceci. Et je ne vous ai pas encore dit le plus beau, dans tout ça : vous pouvez APPORTER VOTRE VIN!!! Si, si! Donc, juste à regarder les menus, faire votre choix, et aller vous choisir un vin qui s'accordera à merveille avec les plats du chef! Sinon, ils ont une belle carte des eaux. Les employés vous serviront avec classe, discrétion et bonne humeur. Et ils connaissent leur menu! Vraiment, une belle expérience. Personnellement, j'y suis allée luncher deux fois, et dîner une fois. À chaque fois, je me suis régalée! Il est préférable de réserver (surtout le soir). Deux services les samedi.

1112, boul. de Maisonneuve est
Montréal, Québec, H2L 2Z5
Réservation : 514-525-3443
Midis : mardi au vendredi
Soirs : 7 jours



Menus, carte des eaux et vidéo du chef Lainesse tirés du site web othym.com

samedi 12 juillet 2008

Il est pas frais mon poisson???


Déjà, juste à ouvrir la porte du frigo, une effluve des bas-fonds carressait la narine, au grand mécontentement du cerveau qui interprétait cet arôme de façon très négative.

L'Homme fit mariner les deux vivaneaux dans un mélange d'herbes fraîches, d'ail et d'huile d'olive de qualité.

Pour des raisons très personnelles, probablement motivées par un instinct de survie encore alerte, prétextant l'achat de bulbes d'ail et autres denrées nécessaires, j'ai mis la main sur quatre belles côtellettes d'agneau du Québec qui m'ont fait de l'oeil alors que je passais devant le comptoir des viandes. Je n'ai pu résister à leur charme, et j'ai décidé quelles constitueraient mon menu à la place du vivaneau qui m'était dédié. Fiou!

Mes soupçons furent confirmés dès que l'Homme mit sur le grill son premier poisson. C'est alors que les voisins ont commencé à sortir de leur maison en pointant le ciel. Il y avait au moins huit oiseaux de proie (aigles ou buses, je ne sais trop les différencier), qui volaient en cercles concentriques au dessus du barbecue pendant que l'Homme tout affairé à la cuisson de son poisson, n'a pu vraiment apprécier ce spectacle.

Après le souper, il a décidé de faire cuire son deuxième poisson pour ne pas qu'il perde de sa fraîcheur (?!). Dès que la chose fut déposée sur le grill, les oiseaux de proie sont ré-apparus. Il y en avait presqu'une dizaine!!

Non mais... à ce point là, on est pas loin de la charogne, me semble...

Mes côtelettes d'agneau étaient vraiment excellentes!

jeudi 10 juillet 2008

Une allumeuse s'est éteinte

Aujourd'hui est une journée de deuil pour tous les démunis du bas de la ceinture, les pauvres en bijoux de famille, les moins bien équipés dans le rayon des drilles, ceux qui répondent par la bouche de leur canon d'une petite voix feluette, les porteurs de vains espoirs, bref, les propriétaires de grosses Corvettes.

Oui, Mak Erot est morte.

Oubliez-ça, l'expansion de votre avoir, l'accroissement du judicieux placement, le débordement de votre générosité, l'extension de votre désir, l'essor de votre ressort, bref, l'élongation du mollusque qui est le centre de votre être.

Car Mak Erot, qui avait le pouvoir de rendre toute sa prestence à la kékette la plus insignifiante, est morte. Pouit! Morte.

À l'âge vénérable de 131 ans, après avoir revigoré plus d'un zizi, la dame s'est éteinte. Quand même... 131 ans... dont j'estime à environ 115 ans sa "carrière" dans l'avancement de la masculinité. C'est pas rien! Plus de cent ans, a redonner espoir à tous ces pauvres mâles concernés par l'ampleur de leur magnificence.

Je ne sais si il faut l'admirer ou la plaindre.

Mais réjouissez-vous (ce qui ne veut pas dire jouir à nouveau), la descendance de Mak, ses cinq enfants (probablement des centenaires) ainsi que ses seize petits-enfants (probablement des septuagénaires) ont tous reçus ce don d'élargir les aspirations des plus négligés au point de vue du membre volontaire.

Ne reste plus qu'à prendre un vol pour l'Indonésie, et hop, la limace s'épanouira de gratitude.

Voici Mak s'essuyant la bouche suite à je ne sais trop quelle manoeuvre pour arriver à ses fins.


Mes sources

mardi 8 juillet 2008

Kill Fast

Je vous ai un peu parlé, dernièrement, de certaines capsules de web télé que j'aime bien visionner de temps à autre. Et les recycleurs recèlent plusieurs épisodes qui collent parfaitement à mon humour un peu noir et légèrement absurde.

Je dédie cette série à tous les adeptes du mégot, les boucaneux en série, et les ceusses qui toussent comme une vieille bagnole qui refuse de démarrer, ainsi que ceux qui crachent de toutes les couleurs...

video

video

video

Non mais... le pire, c'est que je trouve ça à peine exagéré!

Imaginons une compagnie qui mettrait autant d'ardeur à fabriquer des cigarettes qui répareraient les dégâts au niveau des poumons, et qui sentiraient bon ; je commencerais à fumer sur le champs!!

dimanche 6 juillet 2008

Google moi ça!

Que ne ferions-nous sans Google. En ce qui me concerne, pratiquement toutes mes recherches internet se font par l'intermédiaire de Google. Google est tellement entré dans nos habitudes, qu'il fait maintenant partie de notre vocabulaire. Il est même devenu un verbe!

Je me dis souvent, en mon for intérieur, "je vais googler ça". Hier en marchant sur la rue, j'ai entendu dire par un des anglophones qui discutaient derrière moi, "just google it, you'll see...". Ben voilà! C'était la confirmation de mes soupçons. Je suis maintenant cetaine que dans toutes les langues, autour du globe, Google est conjugué à tour de bras.

Alors je me suis demandée ce que ça donne dans divers temps de conjugaisons:
  • Allez, que nous googlassions en gloussant!
  • Vous googleriez moins goûlument sans connexion!
  • Nous googlâmes galamment pour une glose.
  • Il googla là, et le glas de la glaneuse sonna.
  • Qu'ils googlent, qu'ils googlent, les gonflés!
  • Que je googlasse la glotte dégueulasse

iiiiii-glou, i-glou, i-glou! Le glouglou de la gourde m'inspire!

samedi 5 juillet 2008

ZAKI IBRAHIM AU FESTIVAL DE JAZZ 2008

Enfin! Hier soir j'ai pu voir et entendre ma découverte du mois dernier, sur la Scène Bell Groove du Festival de Jazz de Montréal. Ticklebear et moi étions assis par terre, à l'avant de la scène, et attendions patiemment qu'il soit 22:00. Ils sont entrés en scène, comme une famille des quatre coins de la terre. Même un petit garçon faisait partie de ce groupe, et il dansait le hip hop avec toute la fougue et l'entrain de son âge. En guise d'ouverture, ce magnifique (aïe, aïe, aïe! Hmmm!) musicien du nord de l'Afrique y est allé d'une mélodie à la flûte traversière suivi d'une mélopée sur des notes arabisantes. Superbe et ravissant! Et Zaki a entammé sa première pièce « Love Like » dont voici mon extrait vidéo:

video

Malheureusement la qualité du son ne rend pas justice
à ces artistes, mais ça donne une idée...
Zaki a bel et bien cette belle voix chaude qui m'avait tant plu à la première écoute de son CD et en plus, une belle présence toute en sourire et en douceur. Ce court concert fut parsemé de plusieurs pièces Hip Hop, interprétées, chacunes, par divers membres de ce groupe. Personnellement, bien que j'adore la musique en général, ce style ne me rejoint pas vraiment. Mais j'avoue que le coeur y était, surtout le rythme, et je suis certaine que les amateurs du genre ont apprécié ces pièces à leur juste valeur. Bref, un concert qui a passé trop vite, un concert durant lequel j'aurais voulu entendre un peu plus Zaki. Mais comme elle nous l'avais dit au début, ce groupe est comme une famille. Et comme dans les bonnes familles, il semble que tous les membres aient la même importance... Belle soirée tout de même, et à la fin matante et mononcle n'étaient pas fâchés de se lever, car passer plus d'une heure assis sur l'asphalte, ça t'ankylose un amateur de musique si endurci soit-il!
  

mercredi 2 juillet 2008

Lapsus

Hier, étant encore en ville, histoire d'être tout près de l'hôpital au cas où..., Ticklebear et moi nous sommes rencontrés pour nous offrir encore quelques heures de placotage sur notre terrasse préférée, à "notre table" d'où nous avons un excellent point d'observation sur la faune montréalaise.

Pour nous servir, une toute nouvelle employée prenait nos commandes. Ah, l'insécurité des débuts... Ticklebear se sentait une envie de manger asiatique (dans un endroit spécialisé pour les hamburgers et club-sandwichs! m'enfin...), alors il y alla d'une soupe Won Ton aux crevettes. Inquiet à savoir si les crevettes étaient noyées dans la soupe, la serveuse lui répondit : non, les coque... euh les crevettes, sont servies à côté.

Menoum...

Et pour rester dans la thématique des mets asiatiques, voici un extrait de menu que Ticklebear m'a fait parvenir.

Décidément, de la bonne schnoutte panée après une bonne soupe, c'est un régal!

mardi 1 juillet 2008

MELODY GARDOT

Une très belle découverte jazz, que celle de Melody Gardot! Jeune auteure, musicienne et chanteuse qui nous emmène sur les notes jazzy de son piano vers des zones intimes de son âme, en passant par des sonorités folk/blues. Tout ça nous est livré par une voix douce et suave. À écouter religieusement, sans faire de bruit pour ne pas faire cesser la magie.
Cette talentueuse jeune femme n'a que 22 ans, et est de la race des combattantes. En effet, il y a un peu plus de deux ans, alors qu'elle roulait à vélo, un Jeep l'a heurtée, et elle fut hospitalisée durant des mois, pensant passer le reste de sa vie avec une canne et quelques séquelles neuro-motrices.
Un médecin croyant aux pouvoirs de la musique sur le cerveau, l'a encouragée à en faire, sachant qu'elle avait suivi des cours étant jeunes.
Parlez-moi de suivre sa prescription!!
Deux ans plus tard, elle nous sort un premier CD, et elle fera partie de tous les festivals de musique de la planète! Dont le Festival de Jazz de Montréal! C'est-y pas mar-ve-lous-se?!


Plus qu'une survivante, c'est une résurectée!
Quel destin!
Je vous colle ici la pièce titre de son album : Worrisome Heart
Mettez vos écouteurs, baissez les lumières et... bon voyage!



Vous pouvez écouter son album dans son intégralité sur son site, et jeter un coup d'oeil sur l'horaire de ces concerts, qui en ferait pâlir de jalousie plus d'un(e). Au fait, son album se vend seulement $6.99 chez Archambault. Vous seriez fous de vous en passer! Elle est actuellement en salle, au TNM, les 2 et 3 juillet au coût ridicule de $25.50 beaux dollars, avant de s'envoler pour l'Europe.